Célébrons Montréal !

Publié par Alexandre Gagné  |  à  5/17/2015 07:37:00 PM Non commenté

Jouer les touristes dans ma propre ville, voilà l'objectif que je m'étais donner en ce dimanche 17 mai. Retourner visiter quelques lieux du Vieux-Montréal après avoir lu un passionnant ouvrage sur l'histoire de Montréal.

Chronique urbaine par Alexandre Gagné

Débarqué à la station Place-d'Armes, je remonte la rue Saint-Urbain avant d'emprunter Saint-Antoine, puis Saint-Laurent. Le paysage qui s'offre à moi et aux milliers de touristes qui ont déjà investi le quartier historique depuis le début de la belle saison est, ma foi, désolant.

Rue en travaux | Photo: A. Gagné

La quasi totalité du secteur est en travaux. Plusieurs rues sont éventrées. Les fameux cônes orange jonchent les rues sans compter les nombreux pancartes qui bloquent les trottoirs forçant les piétons à zigzaguer entre les voitures.

Le secteur à l'ouest de la place Jacques-Cartier est davantage touché par ces travaux. Il reste que sur la place Jacques-Cartier elle-même, un chantier de construction d'un immeuble vient perturber, en semaine, la quiétude des lieux.

En ce dimanche de long congé, il y avait foule dans le «Vieux». Bouchon de circulation sur la rue Berri pour accéder au quartier. Nombreux étaient les coups de klaxon. Rue de la commune, il fallait être prudent pour circuler tant certains conducteurs, devenus impatients, mettaient parfois le pied un peu rapidement sur l'accélérateur. Rue Saint-Paul, le trafic était aussi dense dans cette rue étroite où les calèches sont aussi nombreuses.

Bref, un constat s'impose. Le Vieux-Montréal n'est pas fait pour la présence des automobiles. Les voitures qui engorgent les rues Saint-Sulpice, Saint-Paul et de la Commune viennent perturber le calme que recherchent les touristes ou les Montréalais profitant des charmes de leur ville. Pourquoi ne pas faire comme la majorité des quartiers historiques européens et bannir l'automobile ? La question est lancée.
Photo: A. Gagné

373e de Montréal
Justement, c'était un peu le bordel autour de la Cathédrale Notre-Dame où une fanfare a attiré mon attention. Au travers des voitures, derrière la cathédrale, des militaires se préparaient à une cérémonie. Sur le coup, étonnement et questionnement. Je n'avais lu aucune information sur l'événement et surtout rien entendu à la radio ou même à la télévision.

Devant le déploiement de sécurité, il se passait quelque chose. Une question à un militaire me donna la réponse. On souligne le changement de commandement du régiment de Maisonneuve. Un événement qui ne se produit qu'au quatre ans. Pour la société civile, on marque aussi le 373e anniversaire de fondation de la ville.

L'événement se passe devant le monument de Maisonneuve. Le maire Denis Coderre est présent ainsi que des représentants de l'Église. Là encore, les nombreuses voitures stationnées autour de la Place-d'Armes gâchent la vue et le paysage.

La cérémonie donnent lieu à des tirs pour marquer le changement de garde. C'est le point fort des commémorations. Voici en vidéo les trois rafales qui ont résonné dans le quartier...



Photo: A. Gagné 
Malgré tout, sortir dans le Vieux-Montréal demeure toujours agréable. Dans le port, un immense navire de croisière pouvait être aperçu. Le Marina a accosté ce dimanche matin. Il arrivait de Québec. Il doit repartir le 19 mai en fin de soirée pour Londres où son arrivée est prévue le 3 juin.

Avec les camions de «bouffe de rue» et les petits commerces en tout genre établis dans des conteneurs rouges, le Vieux-Port constitue une destination de choix pour passer une agréable journée.

Au surplus, cette année, les amateurs de sensations fortes pourront essayer le nouvelle tyrolienne installée au-dessus du bassin Bonsecours.

Photo: A. Gagné


Devant le succès de la tyrolienne installée place des Festivals pour Montréal en Lumières, les organisateurs ont donc vu juste en ramenant cet attrait pour la saison estivale. Nul doute qu'il y aura foule dans les prochaines semaines.

Bref, malgré les désagréments de la présence des voitures dans le Vieux-Montréal, le quartier demeure un incontournable. Il est à espérer que pour le 375e anniversaire, les travaux seront choses du passé.

Il est aussi à espérer que Montréal aura refait un beauté à ses monuments. Plusieurs inscriptions sont impossibles à lire en raison de l'usure du temps. Même le texte des panneaux d'interprétation est pratiquement effacé sous l'action du Soleil.

Montréal a tout à gagner à restaurer son quartier historique. C'est le point de départ de notre histoire, mais c'est surtout, aujourd'hui, un important élément de l'économie montréalaise.






Partager cette nouvelle

Sur le même sujet...

0 commentaires:

Copyright © 2013 Alexandre Gagné. WordPress Theme-junkie conversion par BloggerTheme9
back to top