Rimouski: une ville inachevée...

Publié par Alexandre Gagné  |  à  8/07/2016 09:32:00 PM Non commenté

De retour d'un séjour estival de quelques jours à Rimouski, capitale du Bas-Saint-Laurent, je partage ici observations et réflexions sur l'état de cette ville qui pourrait grandir encore plus.

Une chronique d'Alexandre Gagné

Photo: A. Gagné
En ce début du mois d'août, Rimouski est calme. Peut-être trop même. La ville de 49 000 habitants a parfois l'allure, au détour de certaines rues, d'une ville fantôme. Il faut dire qu'en cette période de l'année, plusieurs résidents sont partis en vacances (de la construction) à l'extérieur et les très nombreux étudiants qui dynamisent son centre-ville le reste de l'année ne sont pas encore de retour.

Il faut dire aussi que Rimouski souffre encore de son passé. Le coeur de la ville a été rasé par le feu en 1950 et quand les gens de l'époque ont reconstruit, ils ont fait dos au fleuve. Depuis ce fleuve, qui jadis venait lécher les marches de la cathédrale, a été freiné par un mur de béton et un large boulevard, mais il y a une décennie au moins, une promenade maritime a été construite pour redonner à la population le goût de l'eau. Et aujourd'hui, c'est la cathédrale qui prend l'eau...

Il y a quelques années, la municipalité s'est décidée (enfin) à aménager ce qu'on appelle familièrement le brise-lame, ce petit quai à l'embouchure de la rivière Rimouski. L'endroit offre un magnifique point d'observation de la ville, de l'île Saint-Barnabé et des couchers de soleil.

Pour le moment, comme projet, c'est une réussite, mais pour combien d'années ? Car trop souvent dans l'histoire (récente) de la ville plusieurs initiatives n'ont pas duré longtemps ou ont pris fin abruptement.

Originaire de Rimouski, je n'avais pas mis les pieds depuis la fin des années 1990 dans le parc
Photo: A. Gagné
Lepage. J'y suis retourné par curiosité. Ce parc qui était un endroit animé et fréquenté à l'époque est aujourd'hui d'un ennui total.

Certes, il y a encore un (minimum) d'efforts de la Ville pour entretenir les fleurs qui égaient l'entrée du parc autour de la fontaine centrale, mais le reste des lieux a complètement été laissé à l'abandon.

La mini-ferme est complètement déserte. Les enclos et cages sont attaqués par la pourriture et présentent une vue de désolation. Les marches en bois de plusieurs escaliers n'offrent plus la sécurité requise sans compter le niveau d'eau très bas du ruisseau et la quasi disparition du petit étang où autrefois cygnes et canards animaient les lieux à petit prix pour le contribuable. Même le petit comptoir de boissons et de glaces est désormais fermé au public.

Lors de mon passage, quelques personnes s'offraient un pic-nic à l'entrée. Pour un samedi d'été, Rimouski n'était pas au rendez-vous alors que la ville aurait tout à gagner à s'occuper de l'endroit.

Le parc Beauséjour n'est pratiquement pas mieux. Le niveau d'eau maintenu très bas dans la rivière n'offre pas le plus beau des spectacles autour des îles. Visiblement, il n'y a plus d'activités de kayak et de pédalos sur la rivière. Le kiosque de réservation semblait, pour un samedi, plus
Photo: A. Gagné
abandonné que jamais. Situé en plein coeur de la ville, il est plus que déplorable de voir l'absence d'animation et d'activités nautiques à cet endroit.

Le long de la rivière, derrière les anciennes installations d'Hydro-Québec, une magnifique vue s'offre sur le quartier Saint-Robert tout près de la voie ferrée. Malheureusement, l'endroit est en friche alors qu'un aménagement de bancs et de fleurs permettrait aux résidents du secteur Nazareth de profiter d'un beau panorama.

Quant au centre-ville, on me dit qu'une expérience de rendre la rue Saint-Germain piétonne a donné de bons résultats cet été. Les Rimouskois aiment les endroits où ils est possible de discuter et passer du bon temps. Rendre piétonnier la rue et autoriser les terrasses permettraient de donner un nouveau souffle au centre-ville qui souffre toujours de l'arrivée des magasins grandes surfaces au pied de la Montée industrielle.

Photo: A. Gagné
Le Marché public du samedi dans le parc de la gare est aussi une idée originale pour ramener les gens au centre-ville, dynamiser l'achat local et encourager les déplacements à pied. Il faut espérer que la Ville va poursuivre l'aménagement des lieux et soutenir le projet pour les années à venir.

Enfin, il a déjà été question d'un camping municipal et de créer un petit parc aquatique autour de la rivière Rimouski. Qu'en est-il ? Voilà des projets qui permettraient d'attirer des touristes et de retenir la population locale durant la (trop) courte saison estivale.

Bref, Rimouski présente déjà des installations qui mériteraient d'être mieux utilisées et développées. Au cours des dernières années, la ville s'est développée dans toutes les directions et vue de l'extérieur, de façon désorganisée et désordonnée.

Les autorités locales disposent pourtant de tous les outils et leviers nécessaires pour offrir davantage de beauté à leurs commettants, mais force est de constater que les artistes au pouvoir ont jusqu'ici produit une oeuvre inachevée.


Marqué: ,

Partager cette nouvelle

Sur le même sujet...

0 commentaires:

Copyright © 2013 Alexandre Gagné. WordPress Theme-junkie conversion par BloggerTheme9
back to top