Le Québec paralysé

Publié par Alexandre Gagné  |  à  3/14/2017 11:00:00 PM Non commenté

C'est l'une des plus fortes tempêtes de neige à frapper le Québec depuis plusieurs années et en particulier la région de Montréal. Pour que les écoles de l'île de Montréal annoncent en soirée la fermeture de leurs établissements, c'est que Dame Nature a pris sérieusement le contrôle de la ville.

par Alexandre Gagné

Il faut remonter à 2007 ou 2008 pour voir les écoles de la CSDM fermer leurs portes en raison de la neige. Auparavant, c'était la crise du verglas de janvier 1998. C'est peu fréquent et seulement quand la situation l'exige...surtout quand les autobus de la STM ont beaucoup de difficulté à circuler dans la métropole, ce qui est le cas ce soir.

Dans l'histoire, il y a 100 ans, le 22 mars 1917, une forte tempête de neige avait soufflé sur Montréal, la journée de l'ouverture du Salon de l'auto. Inutile de dire que l'événement avait été perturbé. Au début du siècle, quand Raymond Préfontaine était maire de Montréal, en 1900, 46,2 cm de neige est tombé le 1er mars...et 8,8 le lendemain. De quoi bloquer le tout Montréal à cette époque où le déneigement se faisait avec des charrues tirées par des chevaux.

En 1942 à l'époque du maire Adhémar Raynault, les 29 et 30 décembre, une tempête de verglas et des vents forts avaient causé beaucoup de dommages dans la ville.

Puis, sous Jean Drapeau, les 3-4 mars 1971, 47 cm de neige ont bloqué la ville pendant quelques jours.

Attention, la neige la plus tardive à frapper Montréal, c'était en 1963. Les 10 et 11 mai, il est tombé 25,4 cm. À Montréal, tout peut arriver.


Partager cette nouvelle

Sur le même sujet...

0 commentaires:

Copyright © 2013 Alexandre Gagné. WordPress Theme-junkie conversion par BloggerTheme9
back to top